Langues

Actualités

Syndicate content

L'Alliance pour les droits des enfants migrants (ADEM) salue avec satisfaction l’Agenda Intégration élaboré conjointement par la Confédération et les cantons ainsi que la clarté des objectifs qui en ressortent.

Dans plusieurs cantons suisses, des enfants migrants sont maintenus en détention administrative sans nécessité absolue, en dépit de leurs droits. Deux ans après une première étude, Terre des hommes a effectué un nouvel état des lieux dans lequel nous dénonçons l’incohérence des pratiques et insistons sur les alternatives à la détention.

L’Alliance pour les droits des enfants migrants (ADEM) tient à rappeler l’importance que représente la signature du Pacte mondial des Nations Unies pour les migrations du point de vue du respect des droits de l’enfant. Elle encourage donc le Conseil fédéral à approuver ce Pacte.

Réuni·e·s en congrès annuel à Berne aujourd'hui, les membres et sympathisant·e·s de l'Alliance pour les droits des enfants migrants (ADEM), ainsi que les professionnel·le·s au contact des enfants et jeunes migrant·e·s de Suisse ont planché sur les diverses facettes de l'intégration de ces enfants et jeunes dans le contexte suisse. Il en ressort sept résolutions élaborées avec le concours de jeunes migrant·e·s.

Tout jeune migrant doit pouvoir construire des perspectives d’avenir, qu’elles soient en Suisse, dans son pays d’origine ou ailleurs. Quel est le rôle des professionnel·le·s dans le processus d’intégration sociale ou scolaire ?