Langues

Actualités

Syndicate content

Les électeurs bernois se sont prononcés, ce dimanche 21 mai, contre des coûts supplémentaires au forfait accordé par la Confédération pour assurer la prise en charge des Mineurs Non Accompagnés (MNA). Le crédit de 105 millions de francs pour une période de 4 ans a été rejeté par 54% de la population.

En quête de régularisation et de perspectives, les requérant-e-s d’asile mineur-e-s non accompagné-e-s (RMNA) sont confronté-e-s à de nombreux obstacles d’ordre procédural. Leur sécurité peut notamment être mise à mal dès lors que la désignation d’un représentant légal n’est pas assurée. Ancrée aux articles 19, 20 et 22 de la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE), cette mesure de protection a fait l’objet d’une attention particulière de la part du Comité des droits de l’enfant dans son Observation générale n°6.

L'Alliance pour les droits des enfants migrants (ADEM) est grandement préoccupée par la décision du canton d’Argovie de suspendre les placements des jeunes requérants d’asile mineurs non accompagnés (MNA) au sein de familles d’accueil. Les raisons invoquées pour justifier cette décision sont tout aussi inquiétantes que la décision elle-même.

Le site web ankommen-zh, lancé en février 2017, est une nouvelle source d’informations et d’offres pour les enfants et jeunes migrants.

Le Service Social International - Suisse propose un nouvel outil pour une meilleure prise en charge des mineurs non accompagnés en Suisse : une cartographie cantonale des acteurs et systèmes de prise en charge disponibles.