Langues

Projets en Suisse

Des projets et programmes s'adressent aux enfants et jeunes non accompagnés en Suisse afin de favoriser l'accès à leurs droits, telles que les initiatives suivantes:


Projet "Speak Out" - Donner une voix aux jeunes migrants !

Durant leur séjour en Suisse, les mineurs non accompagnés ont rarement la possibilité de s’exprimer et d’être entendus sur les difficultés vécues. Le Conseil suisse des activités de jeunesse (CSAJ) a lancé en 2010 le projet Speak Out! afin de permettre aux jeunes migrants de faire entendre leur voix. Il consiste en différents ateliers qui regroupent des activités de plaidoyer, d’éducation politique et d’échange social, tels que :

  • Rencontre de divers acteurs suisses et internationaux (jeunes politiciens, représentants de l'administration fédérale, de la police et du Haut commissariat pour les réfugiés (HCR))
  • Elaboration d’une charte et de clips relatant divers aspects de leur vie en Suisse
  • Participation à la Session fédérale des jeunes et à l'Action 72 heures

En 2016, le CSAJ a lancé le projet « Speak out! sans-papiers » afin d’offrir la possibilité aux jeunes sans-papiers d’échanger entre eux et de faire part de leurs besoins. Ce projet constitue ainsi une plateforme visant à promouvoir la participation de ces jeunes en Suisse. 

Pour plus d'informations, cliquer ici.

Haut de page


Projet Insertion et réinsertion des enfants séparés

Initié en 2012 par la Fondation suisse du Service Social International (SSI), l'objectif principal du programme est de donner aux enfants et jeunes séparés de leurs parents un cadre qui leur permette de grandir en sécurité et de développer des perspectives d'avenir, soit en retournant dans le pays d’origine si cela est possible, soit en trouvant une solution durable en Suisse ou dans un pays tiers.

La mission du SSI est de soutenir les efforts réalisés par les cantons en matière de prise en charge des enfants non accompagnés, afin que la Suisse puisse répondre aux exigences de la Convention internationale des droits de l’enfant (CDE) et aux recommandations européennes en la matière. Les activités principales du projet sont les suivantes:

Haut de page


Rapport « La détention illégale de mineurs migrants en Suisse : un état des lieux »

Ce rapport élaboré par Terre des hommes – aide à l’enfance en 2015 dresse un état des lieux de la détention de mineurs migrants en Suisse pour des raisons liées à l’immigration. Le rapport se base sur les réponses des autorités cantonales et concerne les enfants âgés de 15 à 18 ans, la loi suisse interdisant la détention administrative des enfants de moins de 15 ans (Loi fédérale sur les étrangers - LEtr).

Les conclusions principales de ce rapport démontrent que :

  • La détention administrative des enfants est répandue, avec 142 mineurs détenus en 2015
  • Il y a un manque de statistiques détaillées et intelligibles au niveau des cantons sur ce sujet
  • La mise en œuvre de la loi n’est pas homogène et varie substantiellement selon les cantons

Terre des hommes recommande notamment :

  1. Une modification de la loi Suisse afin d’interdire la détention administrative de tout enfant de moins de 18 ans
  2. La mise en œuvre d’un système de monitoring au niveau national ainsi que la récolte de données détaillées au niveau cantonal
  3. La mise en œuvre des recommandations du Comité des droits de l’enfant affirmant qu’un enfant ne devrait pas être détenu pour des raisons liées à son statut migratoire, ainsi que l’étendue des bonnes pratiques pour les solutions alternatives au placement en détention à tous les cantons.

Pour consulter le rapport, cliquer ici.

 

Haut de page