Langues

 

"Assurer des perspectives d'avenir aux enfants migrants, en Suisse ou ailleurs!"

L’Alliance pour les droits des enfants migrants (ADEM) est un réseau d'organisations et de professionnels veillant à la défense des droits et intérêts des enfants migrants en Suisse.

Par l'intensification de la collaboration entre les acteurs du domaine, l'échange et la diffusion d'informations relatives aux enfants migrants et l'application de la législation, l'ADEM souhaite améliorer la mise en œuvre de la Convention relative aux droits de l’enfant en Suisse avec, en ligne de mire, des perspectives d'avenir pour les enfants migrants.

Si tu es un jeune migrant arrivé en Suisse sans tes parents, une rubrique t'est spécialement consacrée. Elle contient des informations sur ton séjour en Suisse, tes droits et tes responsabilités.

Afin de faciliter la lecture, nous utlisons le genre masculin qui inclut naturellement le genre féminin.

Dobar Dan

¡Hola! 

Aïdjia kedou noukhma
Ola!

Syndicate content
Actualités

Droit de jouir du meilleur état de santé possible

Pour les 20 ans de la ratification de la CDE par la Suisse: le quatrième article ADEM, sur le thème du droit de jouir du meilleur état de santé possible !

2017 est l'année des 20 ans de la ratification de Convention relative aux droits de l'enfant (CDE) par la Suisse. À cette occasion, l'ADEM publie une série d'articles sur les droits spécifiques des enfants migrants et des mineurs non accompagnés (MNA) en Suisse.

En savoir plus

Colloque de l'ADEM 2017: programme et inscriptions

Découvrez le programme du colloque 2017 de l'Alliance pour les droits des enfants migrants!

En savoir plus

Quel sentiment d’appartenance et quelle identité développent les migrants du Tessin ?

La migration amène les sujets à se positionner entre deux réalités : le vécu dans leur pays d’origine et la nouveauté que leur offre leur pays d’accueil.

En savoir plus
Fondation Sarah Oberson

Les disparitions de MNA : pas de signalement systématique

Comme dans le reste de l’Europe, en Valais, « les disparitions de mineurs non accompagnés (MNA) sont fréquentes. Selon l’Office cantonal de l’Asile, il y en a eu 5 en 2013-2014 et 16 en 2015-2016. Cependant, contrairement aux fugues d’enfants résidents, les disparitions de MNA ne sont pas signalées systématiquement : seules 4 situations ont été annoncées à la police cantonale, toutes en 2016. »

En savoir plus

L'ADEM salue et soutient la position de Kinderschutz concernant l'introduction d'un nouveau statut de protection pour les personnes admises à titre provisoire.

L'ADEM accorde sa position avec les arguments en faveurs de l'intégration des jeunes et des enfants migrants soulignés par Kinderschutz ainsi que l'analyse critique de l'organisation sur les risques d'une subdivision entre le statut de "personne protégée" et celui de "personne à protéger provisoirement".

En savoir plus